Méditation avril 2015 | rencontre méditation respiration

Méditation avril 2015

Pour être en contact avec nous-même, et la Vie dans son ensemble, il nous faut être attentifs et forts, et rejoindre le silence intérieur : ce dernier nous ouvre à l’universel. Dans cette force, qui est aussi une vulnérabilité, nous découvrons la capacité de recevoir ce qui vient de nous-même et d’ailleurs. C’est le chemin qui permet à nos forces psychiques et physiques de se renouveler

Une puissance inconnue et nouvelle peut nous traverser, quand le corps s’unifie à l’âme et à l’esprit. Nous pouvons nous appuyer sur elle, et lui accorder toute notre confiance. Il s’agit de ressentir dans l’instant cette unité qui nous transcende.

Nous pouvons respirer ensemble un air nouveau, même en ce jour de grande pollution atmosphérique, un air transformé par l’élan de nos cœurs et le partage. Utiliser le désagrément nous donne l’occasion de nous dépasser et de rejoindre la Joie, joie que nous portons tous comme un diamant au fond de nous-même. Il est souvent occulté .Dévoilons ce diamant pour qu’il rayonne de tous ses feux à tout moment et en toute circonstance.

Lorsque la Lumière de l’Esprit nous traverse, la porte de la Joie s’ouvre sur des paysages inconnus ; la peur et la crainte s’évanouissent, absorbées par ce simple rayon de lumière.


Il n’est pas nécessaire de projeter quoi que ce  soit au niveau individuel ou collectif ; La réalité sera toujours différente de ce que nous avons escompté. Pour trouver un sens aux évènements défavorables, il suffit de les apprivoiser au lieu de les fuir, les regarder sans jugement, et s’en dés-identifier.

Tout ce qui arrive, toute perturbation extérieure peut faire partie de notre silence intérieur. La connaissance de soi est la voie royale vers l’unité. Elle ne comporte ni jugement ni mensonge.
Chaque instant qui passe est un moment d’Eternité. Nous pouvons le recueillir dans le creux de nos mains, comme une pierre précieuse ; le contempler nous mènera hors du temps.

Lorsque notre âme s’ouvre à d’autres dimensions, et que notre cœur accueille ce ressenti, Nous échappons à toute abstraction. Nous laissant porter par le silence, des fleurs nouvelles peuvent s’épanouir….Nous sommes sans cesse dans l’agitation et le bruit. Retourner au silence intérieur est une nécessité pour s’ouvrir à l’inspiration.

En retrouvant le sens de ce que nous sommes, et de ce qui nous arrive, notre vie prend une toute autre orientation, et elle s’harmonise naturellement. Dépouillées de toute tentative de contrôle, les choses se posent d’elles-mêmes là où elles doivent. Une clé est découverte, qui ouvre des portes inconnues.