Méditation juillet 2019 | rencontre méditation respiration

Méditation juillet 2019

Juillet 2019

Nous sommes en ce moment dans une grande agitation, celle qui accompagne des transformations essentielles.
Nous sommes en train de changer de monde, et nous avons à accompagner ce changement, avec confiance, détente, acceptation.
A chaque instant, nous pouvons dire : vive l’inconnu, vive ce monde nouveau dans lequel nous entrons.
Si nous l’acceptons, nous ne verrons que des propositions qui nous font grandir.
Il n’y a donc aucune raison d’avoir peur, quoiqu’il arrive.
Larguons la charge des souvenirs, restons dans ce qui nous est donné maintenant. Partageons sans crainte nos expériences.
Il y a des couloirs qui s’ouvrent vers d’autres mondes en ce moment, soyons courageux et empruntons-les.
Laissons-nous guider par la confiance. A partir du moment où celle-ci s’installe, nous sommes vraiment nous - même, en communication avec notre intuition et notre inspiration, en correspondance avec tout ce qui existe.
Ouvrons-nous à notre vraie nature : elle est bien plus vaste que ce petit corps dans lequel nous nous sentons souvent enfermés.

L’inspiration est totale et bénéfique lorsqu’elle vient à la fois de la terre et du ciel. Laissons - la s’incarner.
N’oublions pas de nous donner, chaque jour, un temps de silence, un temps de respiration.
Marchons vers des horizons nouveaux, nous les portons déjà en nous.
D’autres manières d’exister nous sont proposées maintenant.
Vivons simplement à l’aulne de chaque minute.
C’est un chemin de soleil, un chemin de transformation.
Acceptons ce qui autrefois nous semblait fou ou démesuré, les temps de l’audace s’imposent maintenant, l’audace de la vie elle-même.
Il y a donc à se laisser traverser par des idées folles, peut-être : elles nous tirent vers un au-delà qui n’est pas encore dessiné dans notre imagination.
Toutes les portes en ce moment sont ouvertes ; et peuvent nous mener au-delà de nous-mêmes.
Nous avons à découvrir ce qui dépasse nos habitudes, traditions, religions.
Acceptons quelque chose de plus vaste, de plus fraternel, de plus total, un espace spirituel plus concret, plus inspiré.

Si nous pensons à la catastrophe, nous la créons en partie, si nous pensons à une régénération, à un rayon de soleil qui illumine l’humanité, nous le créons aussi.
Il est donc utile de prendre conscience de ses pensées, sa manière de vivre, et aussi ses paroles : ne pas répandre le bavardage, qui nous tire tous vers le bas, celui qui parle, celui qui entend, et celui dont il est question. 
Le moindre petit geste peut avoir un impact dont nous ne concevons pas l’ampleur, tel ramasser un papier qui traîne dans la forêt ou dans la rue.
Nous nous relions alors à quelque chose de plus vaste, une intention de guérir la planète, de la prolonger, de la préserver.
Nous sommes citoyens de la terre, et nous n’avons jamais à l’oublier, tant que nous sommes ici-bas.
Cela ne nous empêche pas d’ouvrir toutes les portes qui mènent ailleurs, vers d’autres plans, vers d’autres mondes, vers d’autres étoiles

Comment accepter l’épreuve qui se présente forcément dans notre vie, comment la voir et la vivre à un autre niveau de conscience ?
Retrouvons ce que nous sommes vraiment, ne nous laissons pas envahir par elle, sa présence est juste là pour nous montrer un aspect de nous-même. Chaque épreuve nous amène à une découverte.
Elle creuse dans les profondeurs de l’être, jusqu’à retrouver la source de la joie.

Lorsque nos frontières intérieures disparaissent, nous voyons le monde autrement, il devient un espace de liberté.