Méditation juillet 2018 | rencontre méditation respiration

Méditation juillet 2018

Il est possible de dissoudre le quotidien répétitif et ennuyeux en y glissant un rayon de lumière.
Comme tout ce qui nous arrive sur terre, cette expérience, vécue dans le silence intérieur, passe par le corps.
Elle nous rend vivant. 
Un éclatement de lumière, une force nouvelle jaillissent en nous de la rencontre entre l’énergie du ciel et celle de la terre.

Observons très attentivement le monde intérieur; nous pourrions arriver sur un chemin inconnu qui nous permet de développer des facultés nouvelles.
En se laissant conduire par l’intuition, une sensation physique du corps, et un élan de l’âme, ce chemin deviendra de plus en plus évident, de plus en plus précis, et même lumineux.
Nous sommes reliés les uns aux autres, peut-être encore beaucoup plus que nous ne le pensons : quand je parle, quand j’écris, j’ai l’impression que les paroles viennent de vous, auditeurs et lecteurs, mais aussi d’ailleurs, d’un espace indéfinissable.

Chaque jour de notre vie peut être l’occasion de nous abandonner à nous-mêmes, à ce qui est au-delà de l’égo; c’est une manière de méditer, de se laisser Etre.

Chaque fois que nous projetons quelque chose de positif pour autrui ou pour nous-même, n’attendons aucun résultat, c’est le mouvement de cette projection même qui contient le résultat, ce dernier ne nous appartient absolument pas.


Avec l’âge, beaucoup de facultés disparaissent, mais autre chose peut naître, une perception différente, comme si nous développions des sens qui n’ont pas encore vu le jour.
Soyons très attentifs au développement de ces facultés nouvelles. 
Acceptons de marcher dans le noir, sans rien attendre, nous pourrons ainsi accueillir l’inespéré.
Il est utile de retrouver le plus souvent possible des moments de repos, d’abandon d’activité, d’observation du silence.
C’est une autre façon d’écouter, plus subtile, qui permet de capter un souffle venu d’ailleurs.
Il nous rapproche du coeur de la vie.
Lorsque nous avons observé toutes les couches encombrantes et inutiles de nos croyances, de nos peurs, lorsque nous les avons bien observées, aimées aussi, alors nous découvrons le trésor qui s’y cache.
Et c’est une joie flamboyante qui se découvre, et brûle tout ce qui est superflu.
Ainsi, nous renaissons et changeons de regard.

Ce changement de regard est un changement d’être, un changement d’action, et la sensation d’exister devient comme un grand feu de joie.
Vivons cette joie- là, elle se diffusera, et se projettera sur tous les malheurs du monde.
C’est un grand soleil, dans lequel notre petitesse peut se dissoudre.
Laissons cette joie nous envahir, remplir tous les recoins de douleur qui se cachent en nous, effacer les peurs, les récriminations, et tout ce qui nous rétrécit.
Parfois, la joie offre une liberté que nous ne supportons pas, nous ou notre entourage.
La joie fait exploser les frontières de l’égo.
Recevons la joie de partout, recevons cette énergie solaire, lorsqu’elle se mêle à la terre, elle devient créatrice.

Oser se dépouiller des remparts de toutes les croyances libère le grand soleil de la joie.