Méditation août 2016 | rencontre méditation respiration

Méditation août 2016

Laissons-nous gagner par le silence et la sérénité pour nous ouvrir à tout ce qui arrive. Nous pouvons alors découvrir à quel point la peur nous guette dans toutes les circonstances de notre vie. La compréhension à un niveau de conscience différent nous permet de l’accueillir autrement
Nous pouvons choisir d’être en accord avec les événements de notre vie; ce choix devient réalité lorsque nous l’intégrons totalement, dans toutes ses dimensions, physiques, mentales et spirituelles. Lorsque nous entrons de tout notre être dans le ressenti physique de notre vie, une porte s’ouvre qui nous plonge dans l’unité. De là, un dépouillement, un abandon, un laisser faire, un laisser être s’imposent. On abandonne le « je », le « je veux » à un niveau terre à terre : « je veux être ou avoir ceci ou cela »…Il y a à vivre l’expérience avant de pouvoir l’abandonner ; grâce à la compréhension de celle-ci, la conscience nous entraîne à lâcher nos prisons, même les plus belles prisons spirituelles.
Nous avons en ce moment, particulièrement, à développer l’apaisement, la sérénité, et l’harmonie intérieure qui se propagent naturellement au-delà de nous-mêmes. La sérénité et l’harmonie sont des réponses à la violence. C’est en changeant de plan que nous pouvons dissoudre la violence, et la paix ainsi développée laisse des traces dans l’invisible et autour de nous.
Nous pouvons tous faire confiance à un au-delà de nous-mêmes, toujours présent en nous.
C’est une joie qui se renforce dans les instants de bonheur, et un secours qui se présente dans les moments difficiles de notre vie.
Si nous nous sentons trahis, nous pouvons imaginer qu’une flèche nous traverse sans laisser de trace. Pour nous libérer, éprouvons dans le ressenti du corps la blessure de cette flèche, sans nous y complaire, jusqu’au moment où la flèche elle-même disparaitra. Grâce à une maturation dans le temps, la succession des expériences consciemment vécues nous libère.