Méditation janvier 2015 | rencontre méditation respiration

Méditation janvier 2015



Ces temps troublés nous amènent à participer aux événements en conscience.
Nous avons à réanimer l’étincelle de Joie qui est en nous, et particulièrement en ce moment, où les temps sont difficiles. Nous pouvons nous connecter à un autre étage de nous-mêmes, et ainsi La répandre. C’est dans le Silence, et ensemble, que cette graine peut grandir.
Elle représente notre FORCE, notre EQUILIBRE et notre OUVERTURE pour cette année. C’est un chemin vers la Joie, la Compassion, l’Amour. Ne perdons pas cela de vue. C’est dans les moments graves que nous pouvons déployer nos véritables dons et notre puissance ; de plus, nous avons à assumer ce que nous sommes, et ce qui arrive, individuellement et collectivement.

Nous sommes aidés les uns par les autres. Nous sommes reliés à tout ce qui existe, à tout être vivant, et aucun jugement moral n’a sa place dans cette communion. Rien n’est à redouter ; la peur seule peut devenir notre ennemie, quand elle n’est pas une protection.

Comment dépasser la peur ? D’abord en la voyant, la regardant, la connaissant, sans la refuser. Aimer la peur devient nécessaire pour qu’elle se fonde dans l’Unité, il s’agit alors de découvrir sa propre vérité à travers l’Amour de ce qui nous remplit dans l’instant présent. C’est une manière de dépasser ses propres frontières, c’est-à-dire le contenu même de notre égo.

Des possibilités nouvelles nous sont offertes en ces moments de crise et de mutation ; c’est l’occasion de découvrir d’autres mondes en soi-même, qui se révèlent dans le vide et le silence. La sensibilité, l’intuition et la compassion sont nécessaires à cette plongée. Ce n’est plus le temps de la division, ce n’est plus le temps de la guerre, ni avec soi-même, ni avec les autres. L’heure de la Paix en nous-même est arrivée, nous pouvons la laisser se répandre partout autour de nous, en même temps que la Joie.

Arrêtons de nous « laisser vivre », il est temps de VIVRE, de remplir le présent de Lumière. Si nous avons élagué les branches inutiles de l’arbre de notre destinée, les cimes peuvent s’ouvrir sur d’autres cieux. Chaque existence prend une dimension plus vaste et sort de ses limites, elle n’existe plus en fonction de l’individu, mais en fonction de la communauté et de l’Unité de la vie.

Si nous sommes rassemblés, c’est entre autre pour découvrir ensemble un immense Amour de ce qui est, de la vie telle qu’elle est ; partager cet Amour, c’est le répandre, c’est accueillir, assumer toutes les difficultés de ce monde .Chaque fois que nous pouvons faire l’unité avec le conflit qui se présente avec le soi-disant ennemi qui n’est qu’une part de nous-même, alors nous nous rapprochons de l’harmonie et d’une évolution possible.

Ce n’est pas en dormant que nous recevrons l’inspiration, c’est en étant présents, là, forts, prêts à tout pour exister, pour exister mieux, pour grandir. Ne dormons plus, chacun de nous est indispensable. Si vous êtes là, c’est que vous avez l’audace de ne pas rester en arrière, l’audace d’exister autrement. Arrêtons donc de dormir. Chacun, dans le cercle qui est le sien, peut opérer un changement, soit par la parole, soit par les actes, il y a toujours un moyen d’élargir le champ de conscience autour de nous.

Un nouveau Regard nous est proposé à chacun, un Regard fait d’intuition, de sensibilité, d’ouverture et de compassion ; certains l’appelleront regard christique, d’autres le nommeront autrement. Ce regard-là, si nous en sommes conscients, pourra nous faire grandir individuellement et collectivement. Commençons maintenant. C’est le seul moyen d’entreprendre un changement véritable de nous-même et du monde. Un nouveau monde est en chacun de nous, il n’est encore qu’une graine, ne la faisons pas mourir. L’adversité fait toujours surgir des forces nouvelles, n’oublions jamais cela.

C’est peut-être une combinaison de Force et de sensibilité qui est ce sens nouveau à développer ; elle pourrait nous rendre plus harmonieux, plus présents et plus vivants. Il s’agit là d’une force d’Amour, qui est plus grande et plus forte que toutes les guerres.

Nous sommes en ce moment au cœur d’événements tragiques (Charlie). Imaginons que nous sommes assaillis par un commando armé. Comment réagir devant une mort quasi certaine ? Peut-être que ces circonstances nous donnent l’occasion de développer la force du dépassement, cette force est un bien commun ; en se déployant, en nous, elle se répand dans l’univers.