Méditation avril 2018 | rencontre méditation respiration

Méditation avril 2018

Puissent toutes nos entraves être balayées par un grand vent de joie et d’énergie.
Le corps, l’âme et l’esprit peuvent se donner la main pour les recevoir, et dans cet élan, retrouver la lumière.
C’est le chemin de l’audace, de la vie
.
C’est la part noble de nous- même qui est sollicitée, la part la plus vivante, celle qui est prête à grandir.

La méditation nous aidera à traverser le mur de cri et de revendication pour retrouver une plaine tranquille et les arbres en fleurs.
Elle est un chemin d’
éveil, et nous prépare à « percevoir », même sur des plans qui ne sont pas habituels.
Les difficultés physiques peuvent être atténuées par la méditation.
Il ne s’agit pas de les repousser, de les combattre, mais de les comprendre, les intégrer, voir d’où elles viennent, rencontrer leurs racines, et aimer leur trajectoire.

Nous pouvons toujours revenir à la simplicité.

Qu’est-ce qui est vraiment important ? Qu’est-ce que je cherche ? Que signifie la fin, que signifie la mort pour moi? Que reste-t-il d’une vie?
Il s’agit simplement de faire face à ces questions, et cela nous aide à vivre, il s’agit d’enlever les masques, tous les masques, au moins vis-à-vis de nous- même : où est cette peur fondamentale qui nous ronge? Il est temps qu’un rayon de soleil traverse tout cela, nous verrons alors qu’il ne reste plus rien, même pas la peur, juste le soleil.
Nous pouvons le regarder consciemment avant de partir, ainsi nous ne mourrons jamais.
En état d’ouverture, la lumière intérieure peut s’unir à la lumière extérieure et nous transformer. C’est un cadeau que nous nous faisons à nous-même et au-delà de nous-même.
Nous allons nous rapprocher de ce que nous sommes vraiment, nous rapprocher de notre mère la terre, et nous ouvrir à tous les vents du large, nous ouvrir à l’espace infini qui nous appelle.
Accueillons tous les possibles, même s’ils paraissent fous.

Eradiquons la croyance, pour vivre l’expérience, avec la sensibilité, le cœur.
Dans notre vie à chaque instant, simplement être.

Cela demande beaucoup d’attention, de présence à soi-même et aux autres, mais c’est un chemin de joie et d’épanouissement qui fait grandir, qui fait rejoindre d’autres mondes.
Lorsque nous méditons à plusieurs, nous
pouvons laisser couler en nous le bienfait de ce rassemblement d’âmes.
En restant dans un silence éveillé, percevons la lumière et une vie nouvelle qui circule dans nos veines.

Les pieds touchent la terre, reçoivent l’énergie de la terre, l’âme touche le ciel, reçoit l’énergie du ciel.
La rencontre des deux nous rend vivants, présents.
Tout ce qui nous arrive peut être considéré comme un cadeau.
Nous pouvons imaginer que notre âme l’a choisi pour alimenter notre croissance.
Cela nous permet d’accepter avec bienveillance tous les évènements, individuels ou collectifs, même les désastres apparents.

Ressentir la vie dans chaque partie du corps, et la laisser circuler, c’est une manière d’être un avec le tout, de perdre cette illusion de division, de séparation, et de rejoindre sa nature véritable. Il est temps de faire connaissance avec elle. C’est une manière de s’aider à vivre et de découvrir toujours plus profondément ce fil de joie qui nous réunit à nous-même, aux autres et à l’infini.